Site d'informations générales, d'analyses et de publicité

.

Rentrée scolaire 2017-2018 : La Fondation Hidden Talent aux côtés des élèves démunis


Collége Baguida-Plantation

Comme chaque année depuis 9 ans, les responsables de la Fondation Hidden Talent ont sillonné certaines localités du Togo pour offrir fournitures scolaires, frais de scolarité aux élèves défavorisés. Ils sont plus d’un demi-millier d’apprenants à bénéficier de l’aide de cette organisation humanitaire chaque rentrée scolaire.

Au Togo, les élèves ont repris les cours lundi dernier. Ils sont au total plus de 2 millions d’élèves du primaire et du secondaire à retrouver leurs salles de classe après plus deux mois passés à la maison. Mais parmi ces élèves, certains ne sauront bien commencer la rentrée cette année sans le soutien indéfectible de la Fondation Hidden Talent. Une délégation de la fondation conduite par sa présidente Dr Amavigan Ayélé, est allée à Bassar (environ 400 km au nord de Lomé), à Baguida Plantation et dans trois écoles d’Aklakou notamment le Lycée d’Aklakou, l’école primaire d’Azime et de Hlandé. Le mardi 26 septembre 2017, à Bassar 40 élèves ont bénéficié des fournitures scolaires composées des cahiers, des couvertures, des stylos et des sacs. L’intégralité de l’écolage de ces élèves est également prise en charge par la fondation. Cette somme est évaluée à plus de 200 000 FCFA.  Pour la présidente c’est la satisfaction. « A Bassar, nos élèves travaillent bien. Il y a une fille qui est première de son centre d’examen du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) avec une moyenne de 18, 5. Tous les élèves ont bien travaillé. C’est ce qu’on leur demande », a déclaré Dr Amavigan Ayélé, la présidente de Hidden Talent. En outre, dans cette ville l’apport de la fondation est reconnu par les autorités locales. « Vous avez vu, le préfet, le chef du canton et les parents sont présents. Ceci montre que ces gens sont reconnaissants et comprennent la portée de notre action. Nous allons augmenter notre aide dans le nord », a-t-elle ajouté. Après Bassar, la délégation de la fondation est revenue dans le sud du pays notamment à Baguida.

Au collège Baguida-Plantation, 50 élèves dont 47 filles orphelines de l’un des parents ont également reçu des kits scolaires et surtout la totalité des écolages s’élevant à plus de 300 000 FCFA. Mais contrairement à Bassar, les élèves de cet établissement scolaire n’ont pas connu la réussite escomptée par les responsables de l’association. « Les élèves de cette école  sont en baisse de niveau. C’est vrai qu’il y a certaines filles qui continuent de bien travailler mais il va falloir revoir tout cela pour éviter de jeter l’argent par les fenêtres », a confié la présidente, avant de préciser, « nous aidons les élèves qui sont dans le besoin et qui travaillent ».

Remise des frais de scolarités au proviseur du Lycée d’Aklakou

Le lundi 02 octobre Dr Amavigan et sa suite étaient à Aklakou. Dans le lycée de cette localité, l’écolage et les frais d’inscriptions aux différents examens ont été payé par la fondation à 300 élèves. Au total, 1. 027 000 FCFA a été remis une somme au proviseur du Lycée. La même cérémonie s’est déroulée dans les écoles primaires d’Azimé et de Hlandé où les élèves ont reçu des kits scolaires et les établissements des cartons de craies. Comme au collège Baguida-Plantation, la présidente de la fondation n’a pas apprécié le manque d’implication des élèves, des parents et des autorités locales. « Cela fait 9 ans que nous venons chaque année dans cette localité, j’ai l’impression que les élèves n’apprécient pas notre aide, les parents sont laxistes et les autorités locales sont absentes », a lâché,  Dr Amaviagan Ayélé avec déception. Elle a menacé de retirer l’appui de la fondation aux élèves et de se tourner plus vers le nord. « Pour nous, c’est une honte. Nous allons revoir toute l’organisation. Je demande pardon pour nos populations. Je promets que tout cela va changer », a laissé entendre le régent d’Aklakou. « La fondation peut compter sur nous pour changer les choses. C’est une grande aide qu’elle apporte à nos élèves démunis. Sans la fondation, cela va être très dur pour ces enfants », ajouté pour sa part Agbeté Kodjo, le proviseur du Lycée d’Aklakou. Toutefois, certains élèves ont donné du sourire aux responsables de la fondation avec de bonnes moyennes. Huit d’entre eux ont réussi au Baccalauréat deuxième partie (BACII) qui ouvre les portes des études universitaires.

Il faut noter également que « Daysforgirls », une association qui apporte son appui à la fondation Hidden Talent était également dans toutes ces écoles. La représentante de l’association, Amy Bauer a distribué des kits utilisables lors des menstruations aux filles. Avec ces kits, les filles en période de menstruation peuvent continuer de faire les activités scolaires en toute aisance.

La Fondation Hidden Talent a pour objectif d’aider les enfants de toutes les régions du monde en leur fournissant une éducation primaire et secondaire et les outils nécessaires pour tirer pleinement parti de cette éducation. Avec l’espoir qu’à travers l’éducation, en découvrant leurs talents éducatifs cachés, les enfants peuvent se prémunir, rompre les générations de pauvreté et contribuer au développement de leurs communautés.

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )

Cet article a été lu 17 fois.


Laisser un commentaire

error: Attention ce contenu est protégé