Site d'informations générales, d'analyses et de publicité

.

Congrès ordinaire de la Ftf : L’essentiel des grandes décisions de Kara


              

Table d’honneur lors du congrès

  Le samedi 24 Juin dernier, la Fédération togolaise de football (Ftf) a tenu son congrès ordinaire de l’année 2017 dans la ville de Kara, au nord du Togo. Durant ce congrès plusieurs grandes décisions allant dans le sens de la modernisation et du « nouvel élan » ont été prises. Entre autres, il y a la réduction des ligues, la réforme de la commission de discipline et le vote du budget 2017.

Prévu pour se tenir, le 03 juin 2017 c’est finalement le 24 juin que la Fédération togolaise de football a organisé son congrès ordinaire de l’année 2017. Ce congrès se situe dans le cadre des efforts du nouveau Comex de dessiner une nouvelle image du football au Togo. Ainsi, après celui du 20 Août 2016 à Notsé, le congrès de Kara se présente comme un rassemblement annuel des acteurs du football national que les membres de la Ftf ne veulent en aucune manière rater.

« Si à Notsé, le président de la Ftf déclarait ‘‘la Ftf retrouvera le rythme normal de fonctionnement d’une faitière sportive comme le préconise l’article 9 du décret n° 2015-081/PR fixant les conditions d’octroi d’agrément aux associations et fédérations sportives et définissant les modalités de délégation de pouvoir aux fédérations sportives nationales, sans passer sous silence les directives de nos instances internationales de football, notamment la Fifa et la caf et les dispositions pertinentes de nos statuts’’, ce deuxième congrès en à peine un an va confirmer le renouvellement, le changement de cap et la transparence dans la gestion que prône le col Guy Akpovy et son équipe », c’est ce que nous écrivions en substance dans un article publié paru  la semaine dernière dans notre journal. Et bien, sans être devin, nos analyses semblent s’accommoder avec le déroulé du congrès de Kara.

A Kara, comme la coutume l’exige, avant que les congressistes n’entament les travaux, il y a eu une cérémonie d’ouverture. Une cérémonie au cours de laquelle le Préfet de la Kozah, le Colonel Bakali Bawabadi s’est dit ravi du choix des responsables de la Ftf que cette rencontre se tienne dans sa préfecture. « La préfecture de la Kozah et plus particulièrement la ville de Kara est fière d’accueillir cet évènement historique qui concrétise votre volonté de délocaliser certaines activités », s’est réjoui le préfet de la Kozah, avant d’expliquer que cette initiative va sans aucun doute permettre une certaine cohésion entre les populations à travers une organisation impeccable. Il n’a pas oublié d’adresser ses remerciements aux membres du Comex qui ont offert des matériels sportifs à tous les cantons de la préfecture la veille.

Prenant la parole à la suite de son hôte, le Président de la Ftf a souligné le travail que son équipe est en train d’abattre depuis leur élection à la tête de l’institution nationale de football. « Le train est en marche. Ce train en mouvement est le fruit de nos efforts », dixit Guy Akpovy. A comprendre le président de la Ftf, lui et les autres membres du bureau exécutif sont résolument déterminés à continuer d’œuvrer pour que « ce train » qu’est le football continue de rouler. « Notre détermination pour hisser le football togolais au sommet devient de plus en plus grand. Avec la liste ‘‘le nouvel élan’’ la Ftf a vite retrouvé le rythme de la danse du football », a expliqué le président du Comex. Tour à tour, il a mentionné la mise en place par son bureau d’une direction technique nationale fonctionnelle, le démarrage des championnats nationaux, la recherche des partenaires ». Mais avant de laisser la parole, le président de la ftf a aussi fait cas des scènes de violences qui ont parfois émaillé les matchs dans les compétitions nationales. «Le football cet organe de cohésion peut être également source de malentendu et de division », a rappelé Guy Akpovy. Tout en faisant comprendre que  le Comex fera le nécessaire pour que ce genre de spectacle n’ait plus lieux. « Dans 20 ans vous serez plus déçus par ce que vous avez fait que ce que vous n’avez pas fait… », C’est sur cette réflexion que le président a ouvert les portes des travaux proprement dits.

Après la vérification de la présence des délégués par le secrétaire général de la Ftf, les travaux ont commencé avec le résultat de l’audit des comptes de la Ftf par le cabinet d’expertise comptable AEC. Cet audit s’étend sur la période d’Août 2016 à Décembre 2016. Il a porté sur les relevés bancaires, les opérations, des reçus d’achats, les avoirs de la Ftf a et autres. Selon la présentation de l’expert-comptable, la trésorerie de la Ftf et les comptes sont conformes. Les anomalies relevées se révèlent insignifiantes. Sur la période de l’audit la ftf a fait des recettes évaluées à plus de 1 217 000 000 contre une dépense qui s’élève à environ 1 069 000 000. Donc la ftf dispose d’un dividende de plus de 100 000 000. Toutefois pour des obligations de procédures et de conformités le cabinet a demandé que le prochain congrès se  tienne dans le mois de Février 2018. Puisque selon le format actuel, la Ftf ne clôture pas totalement l’année avant de convoquer un autre congrès.

La commission d’audit de la Ftf a relevé également que la Ftf ne paye ses impôts de même que ses obligations en assurances sociales. De même le siège de l’institution ne dispose pas d’un titre foncier. « Des manquements qui devront trouver solution dans les prochains jours », a répondu Guy Akpoovy. En fin de la présentation de l’audit, les congressistes ont adopté le rapport avec un applaudissement nourrit. Ce qui a fait dire au président de la Ftf que « l’argent du football ira au football ».

L’autre moment très attendu est le vote du budget 2017. Le budget de l’année 2017 de la Ftf s’équilibre à 2 214 000 000. Dans les lignes, des investissements sont prévus concernant la réhabilitation de certaines surfaces de jeu et des activités comme le Beach soccer et le futsal. Ce budget est en baisse de 30% par rapport au précédent. Les responsables de la Ftf ont justifié cette baisse par la diminution des dotations aux championnats de même qu’a la sélection nationale. Les congressistes ont demandé que la Ftf multiplie les efforts pour trouver des sponsors. Le vote du budget s’est passé sans aucune contestation.

Les deux points importants à l’ordre du jour sont la réduction du quorum de la  commission de discipline ramené à 4 au lieu de 5 comme prévu par l’ancien texte et la réduction des ligues de 14 à 6 ligues régionales. La première disposition  devra permettre à la commission de discipline de prendre des décisions beaucoup plus rapidement. Visiblement les membres de cette commission ont du mal à se réunir. La seconde disposition est une émanation de l’Etat. Elle va permettre à ces ligues d’avoir un large champ d’action. Ces deux nouvelles dispositions ont été également adoptées par les congressistes.

C’est sur ce dernier vote que le congrès a pris fin dans une ambiance amicale. Les différents acteurs se sont donné rendez-vous pour février 2018.

Augustin Amégandjin

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )

Cet article a été lu 7 fois.


Laisser un commentaire

error: Attention ce contenu est protégé