Site d'informations générales, d'analyses et de publicité

.

Deux experts de l’OIF pour consolider le fichier électoral


Comme souhaité par Cap-2015 et le Parti des Togolais, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), vient de dépêcher à Lomé, à la demande du gouvernement togolais, deux experts.
 
De source proche du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, deux (2) experts électoraux de  l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) sont attendus ce mardi 17 mars à Lomé. Leur mission est d’ « expurger le fichier électoral de toute anomalie ».
 
« Cette mission technique travaillera avec la Commission électorale nationale indépendante à la consolidation du fichier électoral. Éliminer les doublons, effacer des listes les électeurs décédés et repérer les inscriptions frauduleuses », a précisé notre source. Aucune précision n’a cependant été donnée sur la durée de la mission.
 
Lors d’une conférence de presse, Cap-2015 a dénoncé des anomalies dans le fichier de 2013 qui a servi de base pour l’opération de révision des listes électorales dans la perspective de la présidentielle du 15 avril 2015. « Le fichier est corrompu », a déclaré son candidat Jean-Pierre Fabre. Comme le chef de file de l’opposition, candidat du Cap-2015, le Dr Alberto Olympio a saisi des organisations internationales à propos de la fiabilité du fichier électoral.
 
Le président du Parti des Togolais (P.T) qui redoute un « bourrage électronique », a vainement tenté d’avoir accès aux données. Pourtant le code de la presse permet à toute formation politique, d’avoir accès au fichier électoral à des fins de contrôle. Alberto Olympio n’a pas non plus, reçu un écho favorable à une saisine de la Cour Constitutionnelle à ce propos.
 
La présidente du Cap-2015 a récemment indiqué que la présidentielle pourrait être reportée du fait du travail que nécessite la consolidation du fichier électoral. Brigitte Adjamagbo-Jonhson annonçait à l’occasion l’arrivée à Lomé d’une équipe technique de l’OIF.
Ce mardi 17 mars prend fin le délai ouvert par la Céni en vue des réclamations concernant le fichier électoral. 

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )

Cet article a été lu 570 fois.


One thought on “Deux experts de l’OIF pour consolider le fichier électoral

  1. Didier Ledoux

    Encore des « experts » pour abreuver l’opinion nationale et internationale de leurs formules standards: »Tout s’est globalement déroulé dans de bonnes conditions à part quelques irrégularités qui n’entachent pas les résultats… »
    Si c’est pour cette forme de mission, les Togolais les prient de bien vouloir s’abstenir de ce voyage qui leur permettra de remplir leurs grandes et profondes poches.
    Les Togolais en ont marre.

Laisser un commentaire

error: Attention ce contenu est protégé